Risk board

risk board

Dans l’étape 4 du framing agile, l’équipe va devoir gérer ses risques de façon plus avancée. Pour cela, elle utilisera un atelier visuel qui se nomme le risk board.

Il est important à cette étape de bien identifier l’ensemble des risques que pourraient rencontrer le produit afin d’avoir la visibilité des actions qui seront à prendre à court terme ou à long terme pour réduire voire supprimer ces risques.

Je vous propose une matrice qui permet d’avoir une bonne visibilité des risques et de l’importance de ceux-ci. Pour cela nous aurons deux axes clés : gravité du risque si il se réalise et la probabilité que celui-ci arrive.

Voici le résultat de cette matrice :

risk board
risk board

On en déduit rapidement que la case du haut à droite est la plus importante à traiter ; en effet, le risque est relativement élevé. Il est fortement conseillé de ne pas laisser des risques qui seront identifiés sur cette case où celles qui la touchent sans le moindre suivi.

En général, nous faisons intervenir cet atelier qu’à ce moment du framing ; en effet, de nombreux risques se dessinent à partir du story-mapping mais également lors des prochains ateliers. Il sera conseillé de le compléter en cas de besoin jusqu’à la fin du framing.

Le framing master va positionner le tableau des risques sur le mur afin de travailler sur l’identification des risques encouru par le projet et l’importance de ceux-ci. Nous allons voir comment se déroule cet atelier très simple à animer.

1/ Réflexion individuelle

Le framing master va inviter l’ensemble des participants à réfléchir individuellement sur les risques qui peuvent être encouru tout au long du projet. Pour cela, il leur donnera des post’it ainsi que des stylos ; puis leur laissera 10 minutes pour réfléchir individuellement aux risques qu’ils ont identifiés.

Les participants utiliseront un post’it par risque identifié et ne seront pas limités en nombre de post’it à écrire.

2/ Mise en commun

Chaque participant viendra expliquer les risques qu’il a identifié un à un devant le tableau des risques. A chaque risque identifié, l’équipe pourra le valider ou l’invalider ; l’équipe se décidera ensemble ensuite de la case où positionner le risque.

Les participants n’auront pas le besoin de citer les risques qu’ils ont identifiés lors de la réflexion individuelle si celui-ci a été placé sur le tableau précédemment.

L’atelier se terminera lorsque l’ensemble des participants auront terminés de présenter l’ensemble des risques qu’ils ont identifiés.

3/ Les anciens risques identifiés ?

Dans l’Obeya, on démarre un framing agile avec une zone de risques. Tous les éléments qui ont été posés dans cette zone de risque devront être replacés en équipe dans cette matrice de catégorisation des risques.

risk board
risk board

4/ Les prochains risques identifiés

A la suite du framing, l’équipe pourra identifier d’autres risques qui n’avaient pas pu être identifier auparavant. Ceux-ci seront mis au fur et à mesure dans la zone de risque. Il seront également mis dans le risk board quand l’équipe pourra être réunie intégralement pour définir ensemble la probabilité et la gravité de chacun.

Conseil si des risques identifiés avant cet atelier sont urgents à traiter, il ne faudra pas attendre cet atelier pour les traiter. Le framing master prendra en charge ces risques et tentera de trouver des solutions pour les faire disparaître.

 

A propos las 37 Articles
Coach agile

1 Rétrolien / Ping

  1. Modèle ROAM pour gérer les risques - My Agile Partner Scrum

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*