Déployer le framing agile à l’échelle

Déployer le framing agile à l'échelle
Déployer le framing agile à l'échelle

Déployer le framing agile à l’échelle n’est pas une chose aisée. Il est donc essentiel de mettre en place un plan de transformation pour y parvenir. N’oublions pas que le framing agile amène la culture de l’entreprise à évoluer surtout quand l’entreprise désire le mettre à l’échelle.

Avant tout une transformation

Définir la mise en place du framing agile à l’échelle par la « création d’un ministry » est tout simplement sous-estimer les impacts d’un tel changement. Il est indispensable de bien réaliser que le framing agile à l’échelle est une transformation d’entreprise qui amène ou renforce la notion de « mode produit ».

Si vous lancez des framing agile sur différents projets sans dimension de mise à l’échelle, vous risquez rapidement de voir ces problèmes apparaitre :

  • le framing agile devient un outil
  • un effet de mode qui finira vite par disparaitre
  • votre entreprise pourrait ne pas réellement devenir agile

Une entreprise agile n’est pas une entreprise qui applique un framework agile ; c’est une entreprise qui a une culture agile, appliquant les framework adaptés à la création ou l’évolution de ses produits. Bien que la mise en place du framing agile amène à un réel rapprochement des différents corps de métier, il n’agilisera pas votre entreprise sans transformation.

Pensez business agility

C’est pour cela que le framing agile recommande fortement de travailler les 12 domaines proposés par la Business Agility pour réussir une transformation de ce type ; nous prenons la business agility en référence car nous l’estimons très pertinente. Le framing agile n’est pas qu’un outillage mais un changement radical de culture.

business agility
business agility – article complet pour comprendre la business agility

Les domaines à travailler selon la business agility sont :

  • dimension leadership : gestion humaine, état d’esprit unique et stratégie agile
  • la dimension individus : état d’esprit d’évolution, l’excellence artisanale, la propriété et responsabilité
  • dimension opérations : une structure agile, des processus agile, l’agilité d’entreprise
  • les acteurs clés : le board, la main d’oeuvre, les partenaires

Tous ces domaines ont pour coeur de centrer leurs efforts autour du client. Celui-ci peut être définit par :

  • le client externe de l’entreprise
  • un citoyen pour le secteur public
  • un environnement/communauté pour une organisation à but non lucratif

Les 8 étapes de changement de Kotter

Le déploiement du framing agile suit également les 8 étapes de changement de Kotter. En effet, les expériences de transformations (échecs et réussites) ont amené à l’établissement de ce schéma de transformation ; nous le prenons en considération dans les propositions de mises à l’échelle du framing agile. En effet, nous privilégions de suivre les schémas reconnus pour leur efficacité afin de vous proposer une transformation qui a le plus de chance d’aller vers un succès.

Voici en quoi consiste les 8 étapes successives :

  1. Créer un sentiment d’urgence : il faut amener un sentiment d’urgence que la mise en place du framing agile est indispensable pour le futur de l’entreprise
  2. Former une coalition : seul, rien est possible. Soutenu par les sponsors et le top management, l’initiateur devra créer une coalition pour amener à la mise à l’échelle du framing agile
  3. Créer une vision : pour amener à cette transformation, il sera indispensable de créer une vision de cette transformation conséquente. Le framing agile met tout le nécessaire à disposition pour vous aider à créer cette vision.
  4. Communiquer sa vision : la communication sera une clé indispensable au succès. Tout individu de l’organisation devra comprendre et au possible adhérer à la transformation qui se met en place. Imposer une transformation est vouée à l’échec ; il faut communiquer et faire participer ces individus à la transformation.
  5. Inciter à l’action : il est essentiel que les individus deviennent acteurs de cette transformation. Il faudra ainsi pousser les différents individus à devenir des acteurs clés de la transformation.
  6. Des résultats à court terme : afin d’aller chercher des résultats à long terme comme la réussite de la transformation, il est indispensable de présenter régulièrement des résultats à court terme. Une transformation sans résultat à court terme pourrait être écoutée même si elle allait dans le bon sens. Les individus et les organisations dans un monde de plus en plus changeant ont un réel besoin de voir des résultats à court terme.
  7. Bâtir sur les premiers résultats : il ne faut pas seulement annoncer des résultats, mais il faut bâtir sur ceux-ci. Laisser des résultats sans suite amènera rapidement un sentiment que ceux-ci n’étaient pas réellement importants ; et cela peut amener très rapidement à un désintérêt voire à une contestation de la transformation en cours.
  8. Ancrer les nouvelles approches dans la culture d’entreprise : tout en avançant sur la transformation, il sera indispensable que les fondations de la transformation deviennent les piliers de la culture de l’entreprise.

Déployer le framing agile à l’échelle

Il y a donc un parcours classique proposé pour déployer le framing agile à l’échelle qui suit l’ensemble des principes énumérés ci-dessus. Celui-ci s’appelle l’arbre de déploiement. Cet arbre comprend l’ensemble des domaines à travailler pour réaliser une transformation de qualité ; il impose un investissement indéniable dans la transformation que ce soit un investissement financier et un investissement humain.

arbre de transformation "mode produit"
arbre de transformation « mode produit »

L’arbre de déploiement sera expliqué en détail pour vous assurer de réussir votre transformation et devenir une entreprise agile. L’objectif est de partir des racines de l’entreprise (son historique, son contexte) et d’amener celle-ci à grandir pour amener sa culture à évoluer. L’arbre de déploiement rappelle que l’historique de l’entreprise restera à jamais ancrée dans sa culture ; l’objectif est de faire évoluer cette culture et non d’effacer l’historique qui a permis à l’entreprise de grandir.

Augmenter ses chances de succès : Kaizen et Fail Fast

Afin d’amener l’entreprise au succès de sa transformation, le framing agile opte pour la philosophie du Kaizen ; la transformation se fera étape par étape. Afin de renforcer encore plus cette notion de transformation continue en donnant à celle-ci plus de chance de succès, le framing agile se base également sur une autre philosophie très importante : le Fail Fast.

Le Fail Fast explique l’importance de faire des petites expérimentations rapides. Quand celles-ci sont réalisées, deux issues sont possibles : l’échec ou le succès. En cas d’échec, les individus concernés tenteront une nouvelle expérimentation en apprenant de cet échec… Et après quelques petites expérimentations incrémentales, les individus finiront par vivre un succès. Bien évidement, il est possible d’obtenir un succès dès la première itération.

Fail Fast
Fail Fast

Tous les arbres évoluent différemment

Penser que l’arbre de déploiement est le parcours idéal est utopique. Nous avons justement utilisé la représentation de l’arbre pour expliquer une notion importante. Chaque arbre grandira différemment ; le contexte (dans un champ, prêt de la mer, dans une rue) viendra modifier son évolution.

Si votre déploiement ne se déroule pas exactement comme l’arbre de déploiement indiqué ci-dessus, donnez lui les moyens d’évoluer. N’hésitez pas pour cela à faire appel à des experts certifiés du framing agile (AFCT et AFC) et/ou des experts de transformation d’entreprises. Il est vrai que la transformation d’entreprise est un sujet coûteux et sensible ; ne pas vouloir se faire accompagner par de vrais experts est un risque très élevé.

A propos las 58 Articles
Coach agile

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*