Extreme Valorization

extreme valorization
extreme valorization

Après avoir définit la Definition of Value (Dov), l’équipe du framing agile à tous les éléments en main pour définir la valeur de chaque story présente sur l’advanced story mapping (l’ASM). Le framing agile opte pour une valorisation rapide de l’ensemble de ces stories avec l’atelier de l’Extreme Valorization. L’obtention de la valeur de l’ensemble des éléments permettra de prioriser le backlog ; cela avec l’objectif de pouvoir délivrer un maximum de valeur le plus tôt possible.

Vous pouvez aussi regarder la vidéo de la minute agile sur ce sujet :

L’Extreme Valorization

Cet atelier a pour objectif de définir une valeur pour chacune des stories de l’advanced story mapping en moins d’une heure. Cela permettra d’avoir une première estimation de la valeur qui est nécessaire pour réaliser une première priorisation du backlog afin pour objectif principal : délivrer un maximum de valeur le plus tôt possible.

Dans la dernière étape du framing agile classique, le product owner devra affiner les éléments de la première itération de travail. Pour cela il est indispensable de savoir quels éléments seront prioritaires à travailler. Cette priorisation est travailler lors de l’atelier du release board.

1. Préparation de l’atelier

L’Extreme Valorization est un atelier qui demande un petit peu de préparation au framing master ; nous lui recommandons de préparer l’atelier 30 minutes avant son démarrage.

Pour commencer, il faudra réaliser un grand board de ce type (qui doit s’étaler sur plusieurs mètres) :

Extreme Valorization - Board
Extreme Valorization – Board

Les nombres représentent un score de 1 à 10 qui sera à définir lors de l’atelier pour chaque critère de la Definition of Value.

Le framing master va également préparer :

  • 1 post’it jaune par story à valoriser
  • un post’it (autre couleur que jaune) par critère inclue dans la Definition of Value
  • 1 post’it (troisième couleur) avec une flèche

Bien que la préparation prendra un peu de temps, elle est relativement simple. Le framing master saura s’organiser pour que le démarrage de l’atelier soit dans la continuité des travaux précédents.

Pour cet atelier, il sera recommandé d’inviter des acteurs du produit non inclus dans l’équipe du framing agile :

  • utilisateurs
  • les parties prenantes
  • les clients
conseil : il est indispensable de faire les invitations quelques  jours avant pour s’assurer d’avoir des personnes vraiment utiles pour la valorisation des stories. Si l’atelier programmé n’est pas 100% synchronisé avec le déroulé du framing agile, l’équipe peut sans soucis faire une première session entre elle. Les résultats seront exploités lors du release board jusqu’à la mise à jour des valeurs de certains éléments (après l’atelier officiel). D’ailleurs, la comparaison des résultats entre l’atelier fait ne équipe et l’atelier fait avec les acteurs extérieurs peut être très intéressante et instructive.

3. Déroulé de l’atelier

Présenter les stories et la definition of value

Le product owner va commencer l’atelier de l’Extreme Valorization en présentant l’ensemble des stories de l’advanced story mapping. Cependant, il n’entrera pas dans les détails et réalisera des descriptions très courtes de celles-ci.

Quand cela est fait, le product owner présentera (voire rappellera) ce que sont les critères pour définir ce qu’est la valeur business du produit.

Définir la valeur des stories

Sur cette nouvelle étape, le framing master va demander aux participants de se partager de façon égale, l’ensemble des stories disponibles.

En parallèle, celui-ci posera la flèche à côté du premier critère qui défini la valeur du produit. Voici une image pour comprendre la disposition des différents éléments :

extreme valorization - disposition
extreme valorization – disposition

Les participants vont alors disposer en silence les -stories qu’ils ont en main sur le board selon leur feeling. Pour cela, ils devront mettre chaque story dans une des colonnes qui représente un score de 1 à 10 pour le critère présenté par la flèche.

Ensuite, le framing master demandera à l’ensemble des participants de parcourir ensemble chaque story de gauche à droite ; cela avec l’objectif de valider ou de modifier la valeur de la story selon le critère indiqué.

Si les participants n’arrivent pas à se mettre d’accord sur une des valeurs, le product owner ne laissera pas le temps s’écouler et arbitrera ; ce désaccord n’aura que peu d’impact sur la valorisation globale de la story.

Quand ce travail est terminé, les participants mettront en bas à droite de chaque post’it, la valeur de la story pour ce premier critère ; ce travail sera à faire sur l’ensemble des stories.

Voici un exemple simple sur une story :

user story avec sa valeur
story avec sa valeur

Faire l’exercice pour tous les critères

Ensuite, le framing master descendra la flèche sur le deuxième critère. Les participants se repartageront alors l’ensemble des stories (à enlever du board).

Et les participants referont le même exercice avec l’ensemble de ces stories par rapport à ce deuxième critère.

D’ailleurs, cet exercice sera à faire sur l’ensemble des critères qui définissent la valeur business. Les participants noteront la valeur définit sur chaque story à la fin de l’exercice pour chacun des critères.

Quand tous les critères ont été valorisés pour l’ensemble des stories, il suffira alors de calculer le total des valeurs pour obtenir la valeur globale de chacune des stories.

valeur de la user story
valeur de la story
A propos las 58 Articles
Coach agile

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*